Téléphone
Je souhaite être rappelé
Instagram
/Triosilo
Facebook
@Triosilo
Youtube
@Triosilo

mon silo

Ensilage de maïs

Au champ

Evaluer la maturité du maïs

La date de floraison est un bon estimateur de la date de récolte. Revenez 1 mois après dans la parcelle pour observer le remplissage des grains.

C’est la maturité du grain qui détermine la date de récolte. Au stade où lorsque l’on coupe un grain dans la longueur, on peut voir les 3 forme de l’amidon (laiteux à la base, pateux au milieu et vitreux à l’extrémité), la maturité de la plante entière est estimée à 32-33% de MS.

Séchage

Attention à la sur-maturité

Une fois la maturité du maïs atteint, les conditions peuvent faire évoluer très vite la maturité et le taux de MS des plantes. Des maïs secs seront plus difficiles à tasser,  l’acidification dans le silo sera plus compliquée et sa digestibilité est très réduite.

Récolte

Hachage des feuilles et tiges de maïs

L’objectif de longueur des feuilles et tiges de maïs à l’auge est de 8 à 10mm. Il faut anticiper la longueur de hachage au champ selon le matériel de reprise, la matière sèche à la récolte et le type de ration distribuée. Une ration plus riche en concentrés demande des fibres plus longues pour être valorisée et limiter les risques d’acidose ruminale.

Récolte

Eclatement des grains de maïs

Les grains doivent être au minimum entamés par les éclateurs des ensileuses. Une étude d’Arvalis a montré que le niveau d’éclatement influence la valorisation de l’amidon (Projet Eclat’Maïs).

Tassage

Organisation du chantier de tassage

Préférez les parcelles plus sèches en début de chantier car plus difficile à tasser. Les remorques de fourrages doivent être étalées sur la longueur du silo en couches de 15-20cm pour assurer un bon tassage sur toute l’épaisseur. Augmenter la pression des pneus du ou des tasseurs permet une meilleure pressions de tassage.

Tassage

Débit de chantier

Le débit de chantier ne doit pas impacter la qualité de tassage. Le poids et le nombre de tracteur sur le silo doit permettre un bon tassage pour atteindre la densité optimale (220kg MS/  à 32-33 % de MS). Le repère de poids est de 400kg sur le silo par tonne de MS entrante.

Couverture

Couverture du silo

La couverture doit être effectuée dans la foulée de l’arrêt du tassage pour limiter le retour d’oxygène dans le silo et les pertes dans la couche externes à l’air libre.

L’objectif de cette étape est d’obtenir une protection hermétique contre l’entrée d’air et d’eau. Les zones sensibles sont les zones périphériques qui doivent être bien lestées et composées de plusieurs couches de films dont un film de bordure sur les murs, rabattu sur le fourrage lors de la couverture. Un lestage régulier par des ceintures de boudin permet un bon maintien de la bâche.

Ouverture

Ouverture du silo

Après plusieurs semaines sous bache fermée hermétiquement, l’absence d’oxygène a permis l’activité des bactéries lactiques et l’acidification du fourrage pour sa conservation. Lors de l’ouverture, le retour d’oxygène peut engendrer des pertes par la réactivation de microorganismes.

Ouverture

Vitesse d'avancée du front d'attaque

La vitesse d’avancée du silo a pour objectif de limiter les pertes. Le silo doit être dimensionné pour que le front d’attaque avance de 10cm par jour en hiver et 20cm par jour en été. Cela permet de limiter l’échauffement de l’ensilage qui augmente d’autant plus l’activité des mauvaises fermentations après l’ouverture et les pertes. Le silo doit être dimensionner pour correspondre aux besoins d’alimentation des animaux.

Ensilage d'herbe

Au champ

Faucher l'herbe au bon stade

Pour l’ensilage d’herbe, il est conseillé de faucher l’herbe avant l’épiaison (ou pré-bourgeonnement pour les légumineuses) afin que les glucides solubles soient en quantité suffisante pour initier les fermentations. Ce stade permet également un bon compromis qualité-quantité avec des valeurs alimentaires plus faciles à valoriser pour les animaux.

Au champ

Stratégie de fauche

La fauche est conseillée en fin de rosée pour ne pas piéger d’humidité supplémentaire dans l’andain. Plus on avance dans l’après-midi, plus le taux de sucre augmente et cela favorise le début d’acidification en absence d’oxygène une fois couvert.

Séchage

Conditions de séchage

L’objectif de la période de séchage de l’herbe est d’obtenir le taux de MS optimal rapidement pour la meilleure conservation et limiter les pertes à l’air libre.  Pour limiter les pertes au silo, l’optimum de séchage de graminées se situe entre 30 et 35% de MS et entre 40 et 45% pour les légumineuses.

Séchage

Itinéraire de récolte de l'herbe

L’itinéraire technique de la récolte a pour but d’obtenir un séchage rapide, sans mettre en contact le fourrage avec la terre et sans abimer les feuilles. Le nombre d’opération sur le fourrage peut augmenter les pertes mécaniques au champ.

Une hauteur de fauche de 7-8 cm permet une meilleure repousse et facilite le séchage.

 

Récolte

Hachage de l'ensilage d'herbe

La taille de hachage conseillée de l’ensilage d’herbe est de 20 à 40mm pour une bonne valorisation dans la ration et une bonne conservation avec un tassage efficace. Dans le cas d’herbe plus sèche, le hachage peut être réduit, mais pas en dessous de 15mm.

Récolte

Conditions de récolte de l'herbe

Des conditions de récolte sèches sont préférables pour ne pas apporter de terre et ne pas ajouter d’humidité qui ne se traduirait pas des pertes par écoulement.

Tassage

Débit de chantier

Le débit de chantier ne doit pas impacter la qualité de tassage. Le poids et le nombre de tracteur sur le silo doit permettre un bon tassage pour atteindre la densité optimale. Le repère de poids est de 400kg sur le silo par tonne de MS entrante.

Dans le cas d’ensilage à l’auto-chargeuse, les débits de chantier ont avoir l’avantage de permettre un tassage optimal.

Couverture

Couverture du silo

La couverture doit être effectuée dans la foulée de l’arrêt du tassage pour limiter le retour d’oxygène dans le silo et les pertes dans la couche externes à l’air libre.

L’objectif de cette étape est d’obtenir une protection hermétique contre l’entrée d’air et d’eau. Les zones sensibles sont les zones périphériques qui doivent être bien lestées et composées de plusieurs couches de films dont un film de bordure sur les murs, rabattu sur le fourrage lors de la couverture. Un lestage régulier par des ceintures de boudin permet un bon maintien de la bâche.

Couverture

Utilisation d'une sous-couche transparente

L’utilisation d’une sous-couche Triotech limite les poches d’air et réduit les pertes supplémentaires. Nous conseillons de ne pas trop le tendre afin qu’il épouse la forme du silo. Cette sous-couche doit être placée sous une seconde bache Triosilo plus épaisse afin d’obtenir la meilleure conservation.

Ouverture

Ouverture du silo

Après plusieurs semaines sous bache fermée hermétiquement, l’absence d’oxygène a permis l’activité des bactéries lactiques et l’acidification du fourrage pour sa conservation. Lors de l’ouverture, le retour d’oxygène peut engendrer des pertes par la réactivation de microorganismes.

Ouverture

Vitesse d'avancée du front d'attaque

La vitesse d’avancée du silo a pour objectif de limiter les pertes. Le silo doit être dimensionné pour que le front d’attaque avance de 10cm par jour en hiver et 20cm par jour en été. Cela permet de limiter l’échauffement de l’ensilage qui augmente d’autant plus l’activité des mauvaises fermentations après l’ouverture et les pertes. Le silo doit être dimensionner pour correspondre aux besoins d’alimentation des animaux.